LES TRANCHEES
La première guerre mondiale commença comme une guerre napoléonienne : de grands mouvements d'infanterie et de cavalerie sur des terrains découverts, des charges au sabre et à la baïonnette, des pantalons rouges, des drapeaux et des clairons, bref, une guerre d'un autre temps. Si les méthodes n'avaient pas évoluées, les armes avaient fait de gros progrès depuis le XIXème siécle. Le résultat ne se fit pas attendre : des pertes énormes dès les premiers combats. Après la bataille de la Marne, le conflit prit une autre tournure. Les Allemands, stoppés dans leur élan vers Paris, se replièrent sur des positions faciles à défendre. C'est à cette époque que furent creusées les premières tranchées. En quelques mois, le front prit la forme d'une ligne ininterrompue de tranchées allant de la Suisse jusqu'à la mer du Nord. Au fil des mois, les aménagements sommaires du début laissèrent la place à des installations trés élaborées, le fantassin troquant régulièrement le fusil contre la pelle. Le front se figea pour de longs mois, et les état-majors n'eurent plus qu'une idée : enfoncer le front, réaliser la "percée". L'année 1915 fut une suite de sanglantes offensives insuffisamment préparées qui se soldèrent par des gains nuls et une hécatombe dans les rangs français. Malgré les attaques massives des années 16 et 17 (Verdun, Somme, Chemin des Dames.....)le front resta stable jusqu'au début de l'année 1918.
[./page_1tranchpag.html]
[./page1boypag.html]
[./page_1retranchementpag.html]
[./page_1barbpag.html]
Les parallèles Les boyaux Les retranchements Les défenses accessoires
[./page_1vestigespag.html]
Retour
[Web Creator] [LMSOFT]