BURNHAUPT-LE-BAS (68) Ce petit poste de secours allemand est visible sur le “sentier des bunkers”.
BOUXIERES-SOUS-FROIDMONT (54) Perdu au fond d’un bois, cet autre P.S. est beaucoup plus difficile à trouver ! Il faut reconnaître que malgrè sa taille, son implantation partiellement enterrée le rend très discret.
On appréciera le soin apporté à la décoration de la façade. Le fronton est décoré d’une croix de fer. On y trouve également l’indication de l’année de construction de l’ouvrage, 1916.
La présence d’un évier nous indique que cet ouvrage était autrefois pourvu d’une installation d’eau courante.
SCHWOBEN (68) Autrefois isolé à l’écart du vieux village, ce verbandplatz se retrouve de nos jours au coeur d’un lôtissement moderne.
HARTMANNSWILLER KOPF (68) On trouve sur ce champ de bataille plusieurs postes de secours allemands, mais celui ci, appelé Klippentstollen est le plus important. Les ouvrages qui le composent s’étagent sur 3 niveaux. Cette vue est prise au niveau intermédiaire.
Une vue des installations du niveau supérieur. Elles abritaient des latrines et une salle de bain pour les blessés.
Toujours à l’Hartmannswillerkopf, un autre poste de secours allemand appelé Tanzplatz, (contraction de Truppen Verbands Platz).
Une autre vue du même ouvrage.
SAINTE-MARIE-AUX-MINES (68) Le massif du Violu est très riche en vestiges de l’occupation allemande. Ce verbandplatz est visible le long d’une piste forestière.
Le même abri pris sous un angle différent.
L’intérieur est constitué d’une vaste salle. Sa voûte a été réalisée en coulant du béton sur des tôles “métro”. Ces dernières ont aujourd’hui disparu, démontées par des ferrailleurs, mais on reconnaît bien leur empreinte caractéristique.
BINARVILLE (51) Un autre P.S. allemand, parfaitement conservé dans la forêt d’Argonne. Sa façade est faite d’agglos tandis que la dalle de couverture est en béton coulé. Il faisait partie d’un important lager (campement) appelé Totenmann Mühle. Un chemin de fer à voie étroite, l’Argonnenbahn passait devant cet abri. Il permettait, entre autre, d’acheminer les blessés.
Les deux entrées sont protégées des intempéries et des tirs de l’ennemi par d’impressionnantes visières en béton renforcé de rails.
[./page_1secourspag.html]
[./page_1blockpag.html]
[./page_1vestigespag.html]
Page précédente Retour sommaire BLOCKHAUS Retour sommaire VESTIGES
[Web Creator] [LMSOFT]