AUTRY (08) La densité de la végétation fait que cet imposant P.C. est totalement invisible de la route qui passe à quelques mètres.
Deux cartouches nous révélent le nom de l’ouvrage ainsi que l’année de sa construction : “Schwaben Haus 1916”
Encore un vestige oublié qui mériterait d’être mis en valeur.
BOUXIERES-SOUS-FROIDMONT (54) Grauer bär (ours gris) est le nom donné à cet ouvrage allemand. C’est certainement l’un des plus remarquables que l’on puisse voir de nos jours, par sa taille et la richesse de sa décoration. On peut supposer qu’il abritait une structure de commandement ou qu’il servait plus simplement de logement aux officiers.
Un texte énigmatique a été moulé dans le béton. Seul un expert pourrait le traduire car il est rédigé dans un dialecte allemand peu courant. On trouve sur cette même façade d’autres détails intéressants : une croix de fer, le nom donné à l’ouvrage, son année de construction et la signature de l’unité qui l’a construit.
A l’intérieur on trouve une salle spacieuse, soutenue par de solides piliers. La bâtisse était prévue pour résister aux bombardements. Elle est aujourd’hui encore bien conservée
HARTMANNSWILLER KOPF (68) Cet ensemble d’ouvrages baptisé Elsässerstein abritait l’unité de minenwerfer MWK 312 et son poste de commandement.
Toujours dans le même secteur, un ancien P.C., connu depuis les années vingt sous le nom de Cantine Zeller. Il est situé à la courbe 2 de la voie serpentine.
Cet ouvrage servit dès la fin de la guerre, de halte aux nombreux pèlerins et excursionnistes qui empruntaient cette piste pour visiter le champ de bataille du Vieil Armand.
ORBEY (68) Cet ouvrage servait de P.C. à la 5ème compagnie du 1er régiment landwehr bavarois. Il est implanté en contrebas de la route qui relie le cimetière du Baerenstall au col du Linge. Il est impossible de le voir depuis la route mais un panonceau indique son emplacement.
Comme on peut le constater sur ces deux vues, le gros cartouche régimentaire qui ornait la façade, s’est récemment éffondré.
Quelques centaines de mètres plus loin on trouve un autre P.C. , dans la seconde ligne allemande du col du Linge.
L’intérieur est divisé en deux salles de conception très classique. On remarque au fond de celle-ci le départ d’un tunnel ou d’une sape.
BURNHAUPT-LE-BAS (68) Un curieux petit poste de commandement est visible le long du sentier des bunkers. Il a été construit en 1916 pour la fussartillerie-batterie 362, armée d’obusiers de campagne.
Malgré les dégradations, on peut voir sur la façade plusieurs croix de fer frappées du W (Wilhem) de l’empereur Guillaume II. Le numéro de la batterie est indiqué sous la fenêtre.
BINARVILLE (51) Situé dans un ravin de l’Argonne, ce P.C. est l’un des derniers vestiges du Mudra Lager, un ancien camp allemand.
Malgré ses nombreuses portes et fenêtres, l’ouvrage était bien protégé des coups directs de l’artillerie par son implantation au fond du ravin.
[./page_1commandementpag.html]
[./page_1blockpag.html]
[./page_1vestigespag.html]
Page précédente Retour sommaire BLOCKHAUS Retour sommaire VESTIGES
Le coté opposé au front est percé de nombreuses ouvertures. Elles apportent un éclairage suffisant sans toutefois exposer l’intérieur aux effets des tirs de l’ennemi.
[Web Creator] [LMSOFT]